Ouverture

Architecture, Forêt de Grasla (85) – 2016

Il y a quelques années, je me suis lancé dans une réflexion sur l’art d’achever son oeuvre, avec un intérêt particulier pour les productions vernaculaires.

Ce qui m’intéresse ici, c’est le moment ou l’auteur prend un pas en arrière et déclare son oeuvre achevée. Sur quoi s’est il appuyé pour prendre cette décision ? N’ayant pas la possibilité de poser la question directement à l’intéressé, l’image que je produit offre un jeu de piste.